Pont supérieur

Plante verte sur le pont,
Plante qui changes d’étoiles
Et vas d’escale en escale,
Goûtant à chaque horizon,

Plante, branches et ramilles,
L’hélice te fait trembler
Et ma main qui te dessine
Tremble d’être sur la mer.

Mais je découvre la terre
Prise dans ton pot carré
Celle-là que je cherchais
Dans le fond de ma jumelle.

Pont supérieur
Notez
Print Friendly, PDF & Email

Voter pour ce poème!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Jules Supervielle

Par Jules Supervielle

Jules Supervielle est un poète et écrivain franco-uruguayen. Il est mort à l'âge de 76 ans. Né en Uruguay, il perd ses parents très tôt.

Maximes

Mademoiselle sans souci