Pont supérieur

Plante verte sur le pont,
Plante qui changes d’étoiles
Et vas d’escale en escale,
Goûtant à chaque horizon,

Plante, branches et ramilles,
L’hélice te fait trembler
Et ma main qui te dessine
Tremble d’être sur la mer.

Mais je découvre la terre
Prise dans ton pot carré
Celle-là que je cherchais
Dans le fond de ma jumelle.

Voter pour ce poème!

Jules Supervielle Apprenti Poète

Par Jules Supervielle

Jules Supervielle est un poète et écrivain franco-uruguayen. Il est décédé à l'âge de 76 ans. Il est né en Uruguay et a perdu ses parents très tôt.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Les poètes tissent leur toile de mots. Ajoutez un fil précieux avec votre commentaire.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Hymne au père

Mademoiselle sans souci