Pont supérieur

Plante verte sur le pont,
Plante qui changes d’étoiles
Et vas d’escale en escale,
Goûtant à chaque horizon,

Plante, branches et ramilles,
L’hélice te fait trembler
Et ma main qui te dessine
Tremble d’être sur la mer.

Mais je découvre la terre
Prise dans ton pot carré
Celle-là que je cherchais
Dans le fond de ma jumelle.

Notez

Voter pour ce poème!

AVIS, CRITIQUES ET ANALYSES

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Par ce que j’ai souffert…

Mademoiselle sans souci