Vers à une femme

Tu n’as jamais été, dans tes jours les plus rares,
Qu’un banal instrument sous mon archet vainqueur,
Et, comme un air qui sonne au bois creux des guitares,
J’ai fait chanter mon rêve au vide de son coeur.

Recueil :

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Louis Bouilhet

Poemes Louis Bouilhet - Découvrez les œuvres poétiques de Louis Bouilhet

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Soyez l'inspiration comme Rimbaud, la passion comme Sartre, et commentez avec l'âme d'un poète.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Oraison du soir

Quand viendra l’heureux temps que je sacrifiré