Dans le lit vaste et dévasté

Contrerime V.

Dans le lit vaste et dévasté
J’ouvre les yeux près d’elle ;
Je l’effleure : un songe infidèle
L’embrasse à mon côté.

Une lueur tranchante et mince
Echancre mon plafond.
Très loin, sur le pavé profond,
J’entends un seau qui grince…

Voter pour ce poème!

Laissez-nous savoir votre avis sur ce poème! Est-ce que ça vous a fait rire, pleurer, ou penser à quelque chose de profond?

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments