Ouy, c’est un Pedant, c’est un sot

Sonnet

Ouy, c’est un Pedant, c’est un sot,
Et le plus grand qui soit en France.
Quand il profere une sentence,
J’ayrnerois mieux qu’il fist un rot.

Il est fils d’un petit ragot,
Grand amateur de la jouvence,
Qui perira par la potence
S’il ne perit par le fagot.

Il est fourbe dans les affaires ;
Il sert aux amoureux mysteres
Et presche comme un sansonnet :

Parmy les bigots il fait rage.
Je t’en dirois bien davantage,
Mais il faut finir le sonnet.

Voter pour ce poème!

Paul Scarron Apprenti Poète

Par Paul Scarron

Le Poète Paul Scarron, écuyer et seigneur de Fougerest, Beauvais et La Rivière né le 4 juillet 1610 à Paris et décédé le 6 octobre 1660 à Paris, est un écrivain français contemporain du règne de Louis XIII et du début de celui de Louis XIV. Son ouvrage le plus connu est Le Roman comique.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Les poètes sculptent la réalité avec des mots. Devenez un sculpteur, tel un Rodin du commentaire.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Sur ces paroles : Combien de choses avons-nous…

Repos