Mascarade de la Foire S. Germain

Aux Dames.

Ô malheur du temps où nous sommes !
Je suis le plus adroit des hommes
Et suis reduit à balleyer.
Mais, si vous voulez m’employer
Au charmant mestier de vous plaire,
Vous verrez ce que je sçay faire :
Si je n’en sors à mon honneur,
Ne vous fiez jamais au Balleyeur.

Voter pour ce poème!

0 Points
J'aime

Laisser un avis, une critique ou analyse

T'as quelque chose à dire, une réaction ? Ce poème t'a-t-il touché ? C'est ici.

Captcha loading...

Le Loup et le Chien

Le bel absolu