Pour Demain

Assis
Le casque en bas

Le monde
Ou le passage étroit

La rue qui monte

Les vagues d’air ondulent sur les ailes

Le fond plus souple

Quand le jour s’ouvre

Comme la fleur éclate

Les rayons s’écartent

Les pétales craquent

Et tout devient plus rouge
Sous le pli du soleil

Entre deux courants d’air

Du plus haut col

Les signes

Une main sur le cœur

Les yeux sur le revers

Tout le reste à la ligne

Pierre Reverdy

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments