dans

Sous la peau

J'aime
J'aime J'adore Haha Wow Triste En colère

J’ai congédié

le lilas blanc, l’oasis, la colline,

la rivière qui coule et qui ne coule plus,

et j’ai fait mes adieux

à l’aurore, aux poissons,

aux objets que l’on peut quelquefois caresser,

pour m’enfermer en moi.

J’ai découvert ma plèvre,

mon pancréas, mes poumons gris,

mes intestins gluants,

et tout ce qui dans mes ténèbres

ressemble à la guerre civile :

glandes, caillots, muscles trop gras.

Je n’ai pas réussi à vivre sous ma peau :

quand je me suis vomi,

j’ai retrouvé, confus,

le cheval, l’horizon, le fleuve,

le printemps, le village,

faute de mieux.

J'aime
J'aime J'adore Haha Wow Triste En colère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Écrit par Alain Bosquet

Anatole Bisk, dit Alain Bosquet, né à Odessa (Ukraine) le 28 mars 1919 et mort à Paris le 17 mars 1998, est un poète et écrivain français d’origine russe.

Le dernier poème de jean sénac

Cosmologie