Batailles

Batailles ! noirs duels de la force et du droit !
Guerres, par le hasard en courant décidées,
N’êtes-vous pas souvent funestes aux idées ?
Que de fois vous avez souillé d’iniquités
La Justice et la Paix, ces chastes déités !
Tout ne s’en va-t-il pas dans le bruit que vous faites,
Ô victoires ! fracas ! étincelantes fêtes !
Illuminations sous les grands arbres noirs !
Feux d’or épanouis dans le ciel clair des soirs !
Longue acclamation de la foule aux armées !
Concerts ! chants belliqueux ! cris éclatants ! fumées !
Qui remuez le coeur de chaque citoyen,
Et dont le lendemain il ne reste plus rien
Que des lampions vils mêlés aux branches d’arbre,
Et des taches de suif sur les Vénus de marbre !

Voter pour ce poème!

Victor Hugo Apprenti Poète

Par Victor Hugo

Victor Hugo est un poète, dramaturge, prosateur et dessinateur romantique français, né à Besançon le 26 février 1802 et mort le 22 mai 1885 à Paris. Il est considéré comme l’un des plus importants écrivains de langue française.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Les poètes tissent leur toile de mots. Ajoutez un fil précieux avec votre commentaire.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

J’ai vu pendant trois jours de haine

À la Vendée