le baiser, en trois strophes

le baiser,

 

l’évocation du geste emporte notre élan

symbole d’affection, d’un amour prétendu 

c’est le cas du baiser posé ou attendu,

parfois si contrefait et souvent indécent,

 

du baiser souvent prétendu d’affection c’est

d’un élan indécent, l’évocation parfois

du geste, symbole attendu -et si le cas

emporte notre amour-, posé ou contrefait,

 

c’est parfois d’un symbole, notre amour si posé

prétendu indécent, souvent l’évocation,

du geste contrefait ou du cas d’affection

élan et attendu, emporte le baiser… 

 

Poème reprenant en trois strophes les mêmes mots,

tout ça pour dire que le baiser, bon gré mal gré 

se suffit à lui-même…

 

 

 

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments