le problème

 

Le problème, 

une proposition n’est vraie ou fausse qu’après
mais le choix des facteurs toujours connu avant,
est à dire des mathématiques qu’elles sont exprès
une validation de la place du savant ?

Et où la volonté recherchant un vrai bien
retrouve l’intelligence en quête d’équations ?
Là aussi la réponse ira du tout au rien,
plus les nombres se voient, plus le reste est fraction,

car le sort de la vie se joue en cet échange
la quantité pris place aux lieux des qualités
voyant par la nature : “les récoltes s’engrangent”,
l’humain en a déduit, une moralité,

plus le travail produit, plus l’avenir est sûr,
l’esprit capitaliste s’origine en l’erreur
d’avoir choisi l’avoir avant d’être en mesure
de connaître la fin des actes destructeurs…

 

 

Voter pour ce poème!

zeugma Maître Poète

Par zeugma

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Laissez la muse vous guider, comme elle l'a fait pour Lamartine. Commentez et émerveillez-nous.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

petit à petit,

Frou-frou