l’erreur n’est qu’humaine

L’erreur,

 

Elle est humaine dit-on, ayant quitté l’instinct
L’intelligence erre et la volonté faute,
Toutes générations se donnant UN destin
Elles tâtonnent, l’ambition est trop haute,

Fier de la maîtrise de toutes les matières
Incluant par son travail, même son corps,
Confondant l’ennemi, l’homme se fait la guerre
Et se soumit à vivre, dans son confort,

De vouloir fuir la faim, faire face aux maladies
Il réduit la planète à le subir,
Il parasite le monde, appelle ÇA mélodie !
Fêtant Halloween, s’amuse de périr ! ! !

« Chassez le naturel, il revient au galop » (1)
Le climat s’échauffe d’heure en heure,
Alors les gens bronzés aiment faire du pédalo,
L’insouciance est le défaut du bonheur,

Je dis à chaque personne, que chaque matin
Scientifique ou simple exécuteur
Trafiquants du réel, pareil au clandestin
Cachez en vous, une fatale erreur…

 

1 : phrase écrite par Philippe Néricault dit Destouches 1680-1754, dans “Le Glorieux”, p.385, Le Théâtre Choisi du XVIIIe siècle, tome 1, Librairie Garnier Frères

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments