époques et ploc !

Époques,

 

la bizarrerie étonne toujours,
et l’on se moque
des expressions, des mœurs et des atours
on les dit :« vioques »

le bibliophile s’adonne toujours
à ce qui choque
grimoires, superstitions, légendes des tours
on dit :« sinoque »

le beau-parleur entonne de toujours
des soliloques
congrès, cours magistraux ou des discours
de bric et d’broc,

la bienséance s’étonne toujours
des filles en cloques
divorce, bis, homo, rencontre d’un jour
sens équivoques,

la bienveillance pardonne toujours
et même invoque
l’innocente passion, le grand amour
ça vous évoque ?

Le boursicoteur se cantonne toujours
dans sa bicoque
à calculer, pleurer misère, suivre les cours
il est toc-toc !

Le bidouillage détonne toujours
il est baroque
en inventions, réformes au jour le jour
c’est notre époque…

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments