vie sans profit

 

Vie,

la généreuse présence des fleurs,
et puis les rires sans raison,
les merveilleux matins en pâmoison,
notre amitié dans le malheur,

si par ces signes ne se suffisent, nos vies,
alors plus rien n’aura de sens,
quand des questions ne restent, que l’absence,
ce sont les réponses qui dévient,

l’humanité ainsi découvrira
touchant le terme de son chemin,
qu’aucun des efforts ne se souviendra
pourquoi elle eut un tel destin,

les relations se soutiennent en dialogue,
sujets et objets se conviennent,
sans propriété, demeurent analogues
nos présences, pour que Vie advienne…

 

Voter pour ce poème!

zeugma Maître Poète

Par zeugma

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Votre plume est l'épée de l'émotion. Partagez vos coups de génie avec nous.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

vérité méritée…

vieillesse pour noblesse,