Nuit blanche

Le règne végétal

le règne animal

le règne de la terreur

Perte de jeux perte de chance perte à perte de vue

Aucun simulacre à poignarder

aucune vérité à dévêtir aucun

fantôme à dépister

je ne suis environné d’aucun mort regretté

Je suis sans âge

sans mensonge

comme la cuisine aux cuivres d’or

abri des étapes avancées de solitude

Je suis seul avec le couteau le pain et l’eau

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments