Chaque larme de douleur est une blessure sur les joues de l’humanité,

Une petite bougie éclaire votre pièce, mais la lumière en vous peut
éclairer toute votre vie.
Si tes profondeurs sont couvertes de toutes les ténèbres, quelle
lumière veux-tu éclairer ta vie ?
Chaque fois que je décide de me retirer de l’écriture, l’inspiration
s’oppose à moi et de nouvelles idées m’envahissent que je n’ai pas lu
dans tous les livres qui veulent prendre vie.
Dans la mélodie des mots, la symphonie de la vie commence.

Sans inspiration ni mots, je perds mon sens de la vie dans n’importe
quel monde où ma plume et mes pensées m’emmènent.

Parfois la vie nous couronne, n’avons-nous jamais pensé à couronner la
vie de toutes ces vertus pour nous ?
Nous jetons tout le poids de notre colère sur la vie plusieurs fois,
alors que la vie compatir avec nous, quand le monde entier nous
abandonne-t-il nous enseigne l’émotion qui nous manque de nos jours.
Chaque larme de douleur est une blessure sur les joues de l’humanité,
alors quand apprenons-nous à essuyer les larmes et à guérir les
blessures ?
Nous jetons tout le poids de notre colère sur la vie plusieurs fois, alors que la vie compatir avec nous, quand le monde entier nous abandonne-t-il nous enseigne l’émotion qui nous manque de nos jours.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Rejoignez notre cercle de poètes, où chaque mot compte, comme dans les vers de Mallarmé.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Sous tous les noms, j’ai fermement rejeté toute la futilité de la vie car c’est un précieux cadeau du ciel.

Le chemin du pardon est pavé d’amour