Passer par l’absence de portes

heureusement par miracle par souci de tranquillité par

appétit du malheur par esprit de camaraderie par lâcheté

par folie du sacrifice par résignation par un coup de tête

heureusement par mille coups de tête heureusement par

trois millions de coups de tête hélas cent mille fois hélas

par bêtise par passion heureusement cent mille fois par

amour par sensualité hélas mille fois hélas quatre cent

mille fois par hasard

je suis passé

je ne suis pas passé

je refuse de passer

je m’oblige à passer

je crois que je vais passer

je redoute de ne pas passer

hélas

par les portes de derrière les portes

par l’absence de
Septième porte

par le
Trou où nul n’est apparu

hélas hélas hélas

mille fois hélas mon gardien de musée

cher gardien des 365 portes de
Toussaint
Louverture

très cher gardien des 120 journées de
Saumane

hélas hélas

je ne suis pas passé

mais par les portes de la cascade par les portes emportées

dans la débandade par les portes enfoncées les unes après

les autres par les caves du vieux navire fracassé par mon

corps par ma tête par ma catatacte par l’absence même de

portes

je suis passé

je passe

je ne cesserai jamais de passer

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments