Plus que suspect

Les chênes sont atteints d’une grave maladie

Ils sèchent après avoir laissé échapper

Dans une lumière de purin au soleil couchant

Toute une cohue de tètes de généraux

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Nocturne aux chiens

A l’inaccessible