Le onzième homme

Dernier échappé du tunnel quand il salue l’alignement s’est déjà défait et les clameurs ont volé son nom

exilé en embuscade il tangue sur la ligne fictive du hors-jeu limite mouvante

qui d’un coup d’ceil ressuscite

le coup de rein

c’est après le regard en attente

le choix de l’angle d’attaque

le jaillissement

la vitesse

le souffle coupant

on dit

torrent saisi par la tempête

qu’il déborde

on dit

qu’il trace au bord des marges

un écart pour ouvrir le champ

on dit que lui

le déboussolé

centre pour aimanter les têtes

on dit qu’il est dans les nuages
Icare en bout de course et qu’il a filé sur l’aile

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments