L’éclair est dans les chaînes

L’aube ouvre ses mâchoires sur l’abîme

L’éclair est dans les chaînes

Tous nos roseaux s’enlisent

Je ne suis que ce corps

qui s’enfonce comme une vrille

Je troue la terre de part en part.

Voter pour ce poème!

Andrée Chedid Apprenti Poète

Par Andrée Chedid

Andrée Chedid, née Andrée Saab le 20 mars 1920 au Caire, en Égypte, et morte le 6 février 2011 à Paris, en France, est une femme de lettres et poétesse française d’origine syro-libanaise.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Les mots sont les pierres précieuses de la poésie. Partagez les vôtres ici.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Ses pieds sont donc percez (comme il avait predit)

Les Jockeys Mécaniques