De la gentille et rare mademoiselle colletet

Encore que l’Histoire allègue

Que le grand
Moïse était bègue,

Grand
Saint-Amant, je n’en crois rien,

Puisque dans tes beaux
Vers il s’explique si bien.

Bouche, en merveilles sans seconde,

Moïse bégayait, l’Ecriture en fait foi :

Mais quand des plus diserts il aurait été
Roi,

Il serait, s’il était au monde,

Non bègue seulement mais muet devant toi.

(Visited 5 times, 1 visits today)
Antoine Girard de Saint-Amant

Antoine Girard de Saint-Amant

Marc-Antoine Girard, sieur de Saint-Amant, est un poète français, né dans la banlieue de Rouen en septembre 1594 et mort à Paris en décembre 1661. Il est l'auteur de poèmes burlesques, satiriques ou lyriques.

Ajoutez votre commentaire