Adrienne Lecouvreur et Cocteau

J’ai encore acheté deux tout petits ouistitis
Et deux oiseaux avec des plumes comme en papier moiré
Mes petits singes ont des boucles d’oreilles
Mes oiseaux ont les ongles dorés
J’ai baptisé le plus petit singe

Adrienne

Lecouvreur
l’autre

Jean

J’ai donné un oiseau à la fille de l’amiral argentin qui est
à bord
C’est une jeune fille bête et qui louche des deux yeux

Elle donne un bain de pied à son oiseau pour lui dédorer
les pattes

L’autre chante dans ma cabine dans quelques jours il
imitera tous les bruits familiers et sonnera comme ma
machine à écrire

Quand j’écris mes petits singes me regardent

Je les amuse beaucoup

Ils s’imaginent qu’ils me tiennent en cage

Blaise Cendrars

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments