Shrapnells

Dans le brouillard la fusillade crépite et la voix du canon
vient jusqu’à nous

Le bison d’Amérique n’est pas plus terrible

Ni plus beau

Affût

Pareil au cygne du

Cameroun
Je t’ai rogné les ailes, ô mon front explosible

Et tu ne veux pas du képi
Sur la route nationale 400 mille pieds battent des étincelles aux cliquetis des gamelles
Je pense

Je passe

Cynique et bête

Puant bélier
Tous mes hommes sont couchés sous les acacias que les
obus saccagent

Oh ciel bleu de la

Marne

Femme
Avec le sourire d’un aéroplane

On nous oublie

Blaise Cendrars

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments