Mee Too Buggi

Comme chez les

Grecs on croit que tout homme bien
élevé doit savoir pincer la lyre

Donne-moi le fango-fango

Que je l’applique à mon nez

Un son doux et grave

De la narine droite

Il y a la description des paysages

Le récit des événements passés

Une relation des contrées lointaines

Bolotoo

Papalangi

Le poète entre autres choses fait la description des
nnimamr
Les maisons sont renversées par d’énormes oiseaux
Les femmes sont trop habillées
Rimes et mesures dépourvues
Si l’on fait grâce à un peu d’exagération
L’homme qui se coupa lui-même la jambe réussissait
dans le genre simple et gai

Mee low folla

Mariwagi bat le tambour à l’entrée de sa maison
Juillet 1914.

Blaise Cendrars

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments