Prairie

Le sommeil de mon cœur délie le nœud du jour,
Il roule sourdement l’Europe et l’Amérique
Dont il éteint les phares
Et le chant des cigales.

Le passé, l’avenir

Comme des chiens jumeaux flairent autour de nous.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments