Parousie

De Sparte, des quais Parnassiens, aux Parc floraux
Dans les compartiments ou l’on parle imparfaitement
Sur le parquet, mon parka, dans les parkings
Partout restent d’infimes particules de ton parfum
Qui partent, par-delà mes remparts
Percés de part en part, par nos heures partagées
Par mes mains par-devers toi que je parcours
Tout ou partie, impartiellement, partialement
Avec parcimonie, de ta partition dont je m’empare
Par-derrière, par-dessous, par-dessus,
En particulier participant vagabond de nos désirs épars
En parsemant nos apartés, de plaisirs parfonts. *
Sans pare-feu dans un parterre d’extases qui nous parent…

Christophe Bregaint, 2011

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments