Au roi de Navarre

Mon second Roi, j’ai une haquenée
D’assez bon poil, mais vieille comme moi
A tout le moins ; long temps est qu’elle est née,
Dont elle est faible et son maître en émoi ;
La pauvre bête, aux signes que je voi,
Dit qu’à grand’peine ira jusqu’à Narbonne ;
Si vous voulez en donner une bonne,
Savez comment Marot l’acceptera ;
D’aussi bon coeur comme la sienne il donne
Au fin premier qui la demandera.

Epigrammes

Voter pour ce poème!

Clément Marot Apprenti Poète

Par Clément Marot

Clément Marot, né à Cahors en 1496 et mort le 12 septembre 1544 à Turin, est un poète français. Bien que marqué par l'héritage médiéval, Clément Marot est un des premiers poètes français modernes. Précurseur de la Pléiade, il est le poète officiel de la cour de François Iᵉʳ.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie, c'est l'art de l'âme. Venez, comme Guillaume Apollinaire, exprimer la vôtre en commentant.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Bahia

Dernière solitude