Demain

À Euphrosine.

Vous m’amusez par des caresses,
Vous promettez incessamment,
Et le Zéphir, en se jouant,
Emporte vos vaines promesses.
Demain, dites-vous tous les jours ;
Je suis chez vous avant l’aurore ;
Mais volant à votre secours
La pudeur chasse les amours ;
Demain, répétez-vous encore.

Rendez grâce au Dieux bienfaisant
Qui vous donna jusqu’à présent
L’art d’être tous les jours nouvelle ;
Mais le temps, du bout de son aile,
Touchera vos traits en passant ;
Dès Demain vous serez moins belle ;
Et moi peut-être moins pressant.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments