Un nuage est une barre…

Un nuage est une barre noire

au-dessus des pins en nuit,

vers six heures. Le ciel luit

au fond, comme la mer, le soir.
Si tu étais une palombe,

et si j’étais un petit lièvre,

je me coucherais dans l’ombre

douce, violette et longue.
J’aplatirais mes oreilles

sur mon dos luisant, et toi

tu avancerais et retirerais

ton cou bleu en savon et en ardoise.
Les hommes tristes viendraient

pleins de haches et de fusils

prendre la résine dorée

aux pins remplis d’écaillis.
Tu n’es pas une palombe,

et je ne suis pas un lièvre.

Étends-toi sur l’ombre longue

des pins longs sur la fougère.
Les aiguilles des pins noirs,

amères, vertes mais noires,

tomberont sur ta peau douce

qui glisse comme la mousse.
Tu te mettras toute nue

où il y a des bruyères

et au loin les petits lièvres

bondiront, boulés, pattus.
Le monde est bon et très doux,

les petits lièvres aussi,

et les grands nuages gris,

les palombes et le houx.
Les paysans tristes, sauvages,

sont doux comme les palombes,

mais ils les tuent et les plombs

font saigner les plumes sages.
1894.

Notez

Voter pour ce poème!

AVIS, CRITIQUES ET ANALYSES

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Cri

Ce sont les travaux…