Mouches

Et mouche à quoi ?

Mouche à lait :

Morte de plaisir, mes vaches !

Destin pour autant qu”on sache.

Parfait.
Mouche à miel et mouche à sang.

L’une puise et l’autre puise.

Mais

Dieu reste en toute église

Absent.
Tant de mouches pour les fous.

Pour les sages, tant de mouches ;

L’amour, mon frère est un touche-A-tout.
Mouche à fiente et mouche à coche

Ou la matière et l’esprit.

Soyons des deux sons de cloche

Epris.
Au vaste juillet ronronne

L’invisible mouche à vent.

Voilà le seul bruit que donne

Le temps.
Mouche à quoi ?

Mouche à vinaigre.

Et ça. c’est pour toi, mon cœur

Qui sais goûter une intègre

Saveur.

Norge

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments