Chant des femmes en Illyrie

Pays enchanté,
C’est la beauté
Qui doit te soumettre à ses chaînes.
Là-haut sur ces monts
Nous triomphons :
L’infidèle est maître des plaines.

Chez nous,
Son amour jaloux
Trouverait des inhumaines…
Mais, pour nous conquérir,
Que faut-il nous offrir ?
Un regard, un mot tendre, un soupir !…

Ô soleil riant
De l’Orient !
Tu fais supporter l’esclavage ;
Et tes feux vainqueurs
Domptent les cœurs,
Mais l’amour peut bien davantage.

Ses accents
Sont tout-puissants
Pour enflammer le courage…
À qui sait tout oser
Qui pourrait refuser
Une fleur, un sourire, un baiser ?

Voter pour ce poème!

Gérard de Nerval Apprenti Poète

Par Gérard de Nerval

Gérard Labrunie, dit Gérard de Nerval, est un écrivain et un poète français, né le 22 mai 1808 à Paris, ville où il est mort le 26 janvier 1855.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

La poésie se nourrit de vos réflexions. Laissez un peu de vous sur nos pages.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Un riche décédé

Une allée du Luxembourg