Vampire de cochon…

Vampire de cochon celui qui aime le boudin
Celui qui mange de tout peut se nourrir d’un rien

Charniers et abattoirs

ossuaires et reposoirs

grands pères grand’messes des morts
Dehors

œuvre de chair sans sermon ni serment

et dans les herbes folles

mariage déraison

orgasme des grandes orgues de la mer et du vent

Notez

Voter pour ce poème!

AVIS, CRITIQUES ET ANALYSES

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Le calme

J’ai vu, dans de vieux salons…