Autre amphigouri

Sur le même air que le précédent

Josaphat
Est un fat
Très aride,
Qui croit être fort savant
Parce qu’il va souvent
Sous la Zone Torride,
Critiquant
Et piquant
Agrippine,
Pour avoir fait lire à Prau
Les ouvrages de Pro
Serpine.
Si le Public lui pardonne
Tous les travers qu’il se donne,
Il faut donc
Que Didon
Ait pour elle
Le droit d’aller dans le parc
Qu’on destinait à Marc
Aurèle :
En ce cas,
Le fracas
D’abord cesse,
Chacun pourra sans respect
Persifler à l’aspect
D’une auguste Princesse ;
Et malgré
Le congré,
Ariane,
Pourra vendre au plus offrant
Une tourte de fran
Chipanne.

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Jean Joseph Vadé

Poemes Jean Joseph Vadé - Découvrez les œuvres poétiques de Jean Joseph Vadé

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Les mots sont des étoiles qui illuminent notre ciel littéraire. Ajoutez votre lumière, comme Claudel.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

La chimère

La feuille des forêts