Sur le chemin de mon enfance

Sur le chemin de mon école
j’ai retrouvé mon enfance,
dans l’éclat de verre d’une bille

dans les S oubliés
des mots pluriels d’une dictée

dans la valse des cordes à sauter des filles

Sur les rides et la sagesse
des pupitres en bois délaissés.

Dans la cour de récré de mon école,
j’ai déshabillé une feuille d’automne
comme je déshabille ma nostalgie.

J’ai dansé sous la pluie
comme je danse
sous l’eau limpide
de mon chagrin.

J’ai cueilli une fleur
comme je cueille,
les pétales de ma mélancolie.

J’ai laissé couler la rivière sans fin
comme je laisse couler
mon enfance
me glissant
entre les mains.

Sur le chemin de mon enfance
j’ai retrouvé mon école
les billes, le bois ridé
les cordes à sauter
et les S oubliés.

Sur le chemin de mon école
j’ai retrouvé mon enfance
mon chagrin et les fleurs
la mélancolie et la rivière sans fin
les fous rires d’hier et la nostalgie de demai

Voter pour ce poème!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans la brume de mon coeur

La nuit n’est jamais complète