Détournement

Par tous les temps,

des lettres d’amour plein la sacoche

le facteur fait sa tournée.

A grands coups de pédales,

il fait battre les cœurs

A chaque tour de roue,

le temps se rétrécit.

Mais aujourd’hui, il a l’âme en peine.

Il porte une missive militaire à un citoyen civil.

La guerre est déclarée,

et les jours des candidats sont comptés.

Un petit sou sur la lettre pour annoncer la catastrophe

Un petit sou de jugeote pour déserter

Car le facteur est réfractaire et affranchi.

Pas de courrier pour vous messire aujourd’hui

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles.

 

Le timbre de la poste fait foi,

Dieu reconnaîtra les siens.

Voter pour ce poème!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Soi

Transmission