Tout m’est dueil, tout m’est desplaisir

Tout m’est dueil, tout m’est desplaisir,
Car, jour de ma vie, ung plaisir
Je n’eus d’Amours ne de Fortune.
Je me voys offrant à chascune,
Mais nulle ne me veult choysir.

Puisqu’Ennuy faict mon coeur moysir,
Et Rigueur me faict bas gésir,
Et que tel mal sur moy impugne,
Tout m’est dueil.

Mort sans pitié, viens moy saisir,
Plus tost que tard, si as loysir,
Puisqu’à chascun tu es commune ;
Car, pour en aymer bien fort une
Qui ne veult plaire à mon désir,
Tout m’est dueil.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments