Pablo Picasso

Les armes du sommeil ont creusé dans la nuit

Les sillons merveilleux qui séparent nos têtes.

à travers le diamant, toute médaille est fausse,

Sous le ciel éclatant, la terre est invisible.
Le visage du cour a perdu ses couleurs

et le soleil nous cherche et la mer est aveugle.

Si nous l’abandonnons, l’horizon a des ailes

Et nos regards au loin dissipent les erreurs.

Paul Eluard
Art

Voter pour ce poème!

Paul Eluard Apprenti Poète

Par Paul Eluard

Paul Éluard, nom de plume d'Eugène Grindel, né à Saint-Denis le 14 décembre 1895 et mort à Charenton-le-Pont le 18 novembre 1952, est un poète français. En 1916, il choisit le nom de Paul Éluard, patronyme emprunté à sa grand-mère maternelle, Félicie.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Chaque commentaire est une énigme à résoudre, comme un poème de Rimbaud. Participez à notre quête littéraire.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Édit funéraire

Disparition