Vers en assonances

Les variations normales
De l’esprit autant que du cœur,
En somme, témoignent peu mal
En dépit de tel qui s’épeure,

Parlent par contre, contre tel
Qui s’effraierait au nom du monde
Et déposent pour tel ou telle
Qui virent ou dansent en rond…

Que vient faire l’hypocrisie
Avec tout son dépit amer
Pour nuire au cœur vraiment choisi,
À l’Âme exquisément sincère

Qui se donne et puis se reprend
En toute bonne foi divine,
Que d’elle, se vendre et se rendre
Plus odieuse avec son spleen.

Que la faute qu’elle dénonce,
Et qu’au fait, glorifier,
Plutôt, en outre, hic et nunc,
L’esprit altier et l’âme fière !

Voter pour ce poème!

Paul Verlaine Apprenti Poète

Par Paul Verlaine

Paul Verlaine est un écrivain et poète français du XIXᵉ siècle, né à Metz le 30 mars 1844 et mort à Paris le 8 janvier 1896. Il s'essaie à la poésie et publie son premier recueil, Poèmes saturniens en 1866, à 22 ans.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Les poètes sont les gardiens des rêves. Rejoignez notre confrérie, comme un Rimbaud moderne, et rêvez avec nous.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Sappho

L’amitié entre homme et femme est divine