Océan

Hymne à Soi-même phrase auguste Soi Océan se respirant Se dilatant de son abîme comme un chantre de son plain-chant Sans cesse ensemble plein et vide nourri du Souffle dont il crée S’imaginant une étendue qui tienne en chaque atome d’or

Se concevant une substance hors de son œil éblouissant Qui se ressent comme une taie de chatoyante nescience Faisant écran pour que s’y jouent l’un en l’autre se reflétant Ciel et mer indifféremment zénith et nadir l’un à l’autre

Pourtant le Soi demeure seul vierge d’aucun commencement Quoique sensible au moindre éveil d’une vague prenant le vent Aucune ride ne fait ombre sur sa totale attention

A son essence sans surface à son Vide éveillé sans fond

Océan blanc qui s’abolit et se refait à tout instant

De son écume retombée rejaillie du barattement

Dont immuable il s’éjouit sans qu’un instant se forme ou fuie

Tout étant nul simultané dans son immutabilité

Voter pour ce poème!

Pierre Emmanuel Apprenti Poète

Par Pierre Emmanuel

Noël Mathieu, plus connu sous le pseudonyme Pierre Emmanuel, est un poète français. Souvent perçu, par extrapolation, comme un poète d'inspiration chrétienne.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Dans l'océan des mots, chaque commentaire est une vague de Verlaine. Venez créer votre marée.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Exeat

La jeune Locrienne