Au Moment du Banquet

Sur les murs de cette salle, où le festin a lieu les traces de ta vie modeste et fade.
Mais aujourd’hui les paroles sont plus fortes, les gestes sont plus grands, et le bruit plus joyeux.
Les limites de ton cœur s’écartent et peut-être de tous les autres cœurs quelque chose aussi sortira.
Mais, sans qu’aucune autre voix s’élève, sans qu’aucun silence tout à coup nous avertisse, les têtes se penchent, les yeux se lèvent et c’est une autre figure dans le

cadre que l’on regarde et une autre ligne, du ciel au plafond, qui nous sépare.

Pierre Reverdy

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments