Fronts de Bataille

Sur le rempart où tremblent des ruines on entend un écho de tambours. On les avait crevés. Ceux d’hier se répondent encore.
La nuit finie, le bruit dissipe les rêves et les fronts découverts où saigne une blessure.
Au milieu des fumées les hommes sont perdus et déjà le soleil transperce l’horizon.
Qui sonna la victoire? La charge bat pour ceux qui sont tombés!
Un trompette rallie des lambeaux d’escadrons et la fumée soutient les chevaux dont les pieds ne touchent plus le sol.
Mais celui qui les aurait peints n’était plus là.

Pierre Reverdy

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments