Réclame

Hangar monté
la porte ouverte

Le ciel
En haut deux mains se sont offertes

Les yeux levés
Une voix monte

Les toits se sont mis à trembler

Le vent lance des feuilles mortes

Et les nuages retardés

Marchent vers l’autre bout du monde

Qui se serait mis à siffler

Dans le calme d’un soir d’été

Le chant
L’oiseau
Les étoiles

Et la lune pour t’écouter

Pierre Reverdy

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments