Toujours Seul

La fumée vient-elle de leurs cheminées ou de vos pipes? J’ai préféré le coin le plus aigu de cette chambre pour être seul ; et la fenêtre d’en face s’est

ouverte. Viendra-t-elle?
Dans la rue où nos bras jettent un pont, personne n’a levé les yeux, et les maisons s’inclinent.
Quand les toits se touchent on n’ose plus parler. On a peur de tous les cris, les cheminées s’éteignent. Il fait si noir.

Pierre Reverdy

Voter pour ce poème!

Pierre Reverdy Apprenti Poète

Par Pierre Reverdy

Pierre Reverdy, né le 11 septembre 1889 (13 septembre 1889 selon l'état civil) à Narbonne et mort le 17 juin 1960 à Solesmes, est un poète français associé au cubisme et aux débuts du surréalisme. Il a eu une influence notable sur la poésie moderne de langue française.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Votre plume est la magie de notre communauté. Partagez vos enchantements.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Marche des Paysans

Joli-Tambour