Grâces

1 min


Tu dois dire merci à cette chair,

de t’avoir mis au monde :

un azur infernal.

Tu dois dire merci à l’inconnu,

que par respect ou par défi tu nommes
Dieu.

Tu dois dire merci

— elle mérite la tendresse —

à cette rose qui n’est rose

que pour te faire mal.

Tu dois dire merci à ce vieux fleuve

puisque tu le vénères,

voulant te comparer à lui.

Tu dois dire merci à cet oiseau,

rossignol ou vautour,

de n’être pas semblable à toi.

Tu dois dire merci, quarante fois merci,

face à cet océan, pour le plaisir du mot

et pour la volupté du verbe.

Tu dois dire merci

au doute, à la merveille, à la métamorphose,

car ils t’obligent

à te réinventer.

Tu dois dire merci à cette mort qui te rend à la flamme, à la neige et au sable dont tu es fait mais qui ont pour honneur de te défaire.

Print Friendly, PDF & Email

Avez-vous été touché par ce poème? Partagez votre histoire ici.

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Alain Bosquet
Anatole Bisk, dit Alain Bosquet, né à Odessa (Ukraine) le 28 mars 1919 et mort à Paris le 17 mars 1998, est un poète et écrivain français d'origine russe.
Choisissez un format
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals