dans

Éternel séjour

J'aime
J'aime J'adore Haha Wow Triste En colère

Je n’arrive plus à écrire, j’ai perdu mes lettres
Mon égérie a suffoqué en enterrant un cher être
Chaque sentiment a un mot, mais j’ai oublié le sens
Je me sens perdue et plus rien n’a plus d’importance
Un esprit envolé, une mémoire éteinte
Elle est désormais dans l’éternelle demeure sainte,
La foi en Dieu est sans limite mais c’est dur à admettre
On n’embrassera plus ta main, ô cher être
Toi, piété incarnée, au visage rayonnant
Bon, consolant, sage et fidèle croyant
À nos yeux tu incarnes la patience dans toutes ses variétés
Même agonisant « Merci Dieu » ne t’a jamais quitté
Tu es parti hâtivement, sans que je puisse te dire adieu
Quand je t’ai embrassé, tu étais déjà là-haut dans les cieux
Ô cher être tu nous manques jour après jour
Je n’admettrai jamais ce départ sans retour
Car je compte bien te croiser dans les sentiers du paradis
Dans notre éternel séjour….

Hommage à mon grand-père El Haj Abdelghani OUDRHIRI
décédé le 28 avril 2016

J'aime
J'aime J'adore Haha Wow Triste En colère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Écrit par Rhita Benjelloun

Née à Fès, le 20 août 1990, Rhita Benjelloun est une pépite naissante qui s’ajoute aux fragrances de la poésie moderne. Elle a composé ses premiers vers avec sa plume d’enfant âgée d’à peine onze ans, Rhita s’inspire de son vécu, de celui de tout un chacun et livre aux amateurs du vers, dans une sonorité harmonieuse, la quintessence de ses ressentis.
Sa devise a toujours été

Brève innocence

Soleil