Catalogue analogue

Flammèches exaucées des vœux de l’ancien nord liberté des vaisseaux surgissant des conquêtes poivre des cinémas aux erreurs opportunes cyclamens de l’amour en robe d’incidence pastiches de l’extrême-onction du jour potiches tirées des suprêmes
Versailles sistres des danses aux lunes néphrétiques cols des hameaux humant l’air des montagnes sapins nageant dans les ruisseaux blêmis fleuves écorchés par le vol des martins-pêcheurs caravanes enfouies dans les cadres d’un peintre testament après boire ou dormir sans manger phantasmes et présages dans le ciel présumés extrêmes assagis que nul ne considère palettes de vaisseaux assommant les méduses cirques ensorcelés que les orages parent téaèbres compliquées des soirs de révolte

Voter pour ce poème!

Raymond Queneau Apprenti Poète

Par Raymond Queneau

Raymond Queneau, né au Havre le 21 février 1903 et mort à Paris 13ᵉ le 25 octobre 1976, est un romancier, poète, dramaturge français, cofondateur du groupe littéraire Oulipo.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Chaque commentaire est une page de l'histoire poétique de notre forum. Écrivez votre chapitre, tel un Camus des vers.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Bonjour à toi qui viens de nuit.

Sonnets d’amour