Les joueurs de manille

La nuit tombera sur ces toits enfouissant ce monde

où nous avons vécu si tranquilles si gais

la catastrophe a toujours été si près de nous que

cette nuit tombe sur ces toits hérissés de tuyaux

ces maisons qui crachent vers le ciel

Que penser de notre vie ai tranquille si gaie

si près de cette catastrophe qui devra qui devait

qui doit amener la nuit sur ces toits

si sales que c’en serait à pleurer et que

s’ils pleurent ces toits c’est de la boue qui coule

le long de la bâtisse sur le dos de la foule

s’elles pleurent ces bâtisses ce sont dégorgements

vers les égouts et les cheminées dégorgements et

[déjections vers la terre et vers le ciel leurs déjections vers la lumière et vers la ténèbre leurs déjections leurs éjections

déjections de notre vie si tranquille et ai gaie elle en avait l’air de notre vie si près de la catastrophe que nous

[attendons que nous attendons de cette nuit enfouissant ce monde bêche la nuit bêche la terre

pour jeter ce monde dans les ténèbres et ses déjections

déjections de notre votre leur vie si tranquille et 8i gaie

ah manille ah manille

de notre votre leur vie si tranquille et si gaie

ah manille manille coinchée

Voter pour ce poème!

Raymond Queneau Apprenti Poète

Par Raymond Queneau

Raymond Queneau, né au Havre le 21 février 1903 et mort à Paris 13ᵉ le 25 octobre 1976, est un romancier, poète, dramaturge français, cofondateur du groupe littéraire Oulipo.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Rejoignez notre cercle de poètes, où chaque mot compte, comme dans les vers de Mallarmé.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Le Temps L’horloge

Charbon