L’homme du tramouai

Cet homme qui marche le long du quai la nuit le long de la
Seine entre
Asnières et
Courbevoie cet homme dont l’ombre à chaque instant fuit suit son chemin droit et sa courbe voie

cet homme a mal aux pieds, misère, et la fatigue ligote ses épaules cet homme danse chacun de ses pas longs comme des nuits d’hiver

depuis une heure le tram ne roule plus cet homme mesuro des kilomètres à l’épaisseur de ses semelles il marche la nuit dans cette rue

sa maîtresse l’attend fille peu respectable elle traîne aux ruisseaux se repaît de bouchers et son temps so mesure à sa chambre insatiable qui loge maintenant un homme du tramouai

il doit fuir au matin les yeux fort marmiteux et reprendre la route vers le dépôt sonore et pendant que la belle dans le pieu dort encore il soupire qu’il est doux de se sentir aimé

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments