Sous les toits

La mouche est morte au clair de lune sur un vieux journal empaillé je suis heureux de ma fortune : dans huit jours la mansarde à louer

Les coteaux se sculptent dans l’ombre les toits réverbèrent la nuit une radio sur un air sombre seule fait entendre son bruit

La mouche est morte au clair de lune sur un vieux journal empaillé je suis heureux de ma fortune : dans huit jours la mansarde à louer

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments