Sur une plage

Les méduses en cristal bleu,

Que laissent les vagues errantes,

Sont des personnes transparentes.

Mais leur cœur ne fait pas d’aveu.
Un peu mortes, un peu vivantes,

Sont-elles de glace ou de feu,

Les méduses en cristal bleu

Que laissent les vagues errantes ?
Quand les varechs nous les présentent,

Miroirs bombés et que l’on peut

Voir encor respirer un peu,

Pourquoi sont-elles si tremblantes,

Les méduses en cristal bleu ?

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments