Nostalgique

ô lances de nos corps de vin pur

vers la femme d’eau passée de l’autre côté d’elle-même

aux sylves des nèfles amollies ^

davier des lymphes mères

nourrissant d’amandes douces d’heures mortes de stipes

d’orage de grands éboulis de flamme ouverts

la lovée massive des races nostalgiques

Voter pour ce poème!

Aimé Césaire Apprenti Poète

Par Aimé Césaire

Aimé Césaire, né le 26 juin 1913 à Basse-Pointe et mort le 17 avril 2008 à Fort-de-France, est un écrivain et homme politique français, à la fois poète, dramaturge, essayiste, et biographe.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Entrez dans notre jardin de poésie, où vos mots peuvent rivaliser avec ceux de Victor Hugo lui-même.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Tu seras nue…

Sur les pierres précieuses